Dernière mise à jour lundi, 04 décembre 2017 - 12:57

Affaire Maëlys : les enquêteurs se sont concentrés sur un indice

Actu
2 décembre 2017 17:47 Di Redaction
2'

La petite fille de 9 ans Maëlys a disparu il y a trois mois lors d’une fête de mariage. Le jour de sa disparition la petite portait une robe blanche. Les forces de l’ordre ont arrêté le principal suspect, Nordhel, un ancien marin de 34 ans. Après trois mois, les enquêteurs se sont concentrés sur un indice.

Il y a un important rebondissement. Selon le quotidien Le Parisien, l’une des auditions du suspect principal n’a pas été filmée. Le problème est que l’article 64-1 du code de procédure pénale prévoit que « les auditions des personnes placées en garde à vue pour crime (…) font l’objet d’un enregistrement audiovisuel. »

Maëlys : «Il manque un segment entier dans la chronologie de cette nuit tragique et une scène de crime»

A « 2 h 46 et 12 secondes », Nordahl, principal suspect, a mis son téléphone en mode avion, selon les déclarations, de Jean-Yves Coquillat, le procureur de Grenoble. A 2 h 47, la caméra filme une Audi que les enquêteurs estiment être celle du suspect « avec une silhouette frêle, de petite taille, vêtue d’une robe blanche sur le siège côté passager ». Cette silhouette pourrait correspondre à Maëlys. Le magistrat précise que cette silhouette a des « cheveux bruns dénoués ».

La voiture repassera sous la caméra à « 3 h 24 et 29 seconde ». Le procureur constate que « le conducteur est seul à bord ». Seon Le Parisien, pour le Procureur général  » l’enlèvement de Maëlys se déroule pendant ces trente-neuf minutes « . La justice ne sait « rien de ce que le suspect aurait pu faire entre son départ définitif de la salle des fêtes à 3 h 57 et 7 h 6, heure de son retour à son domicile de Domessin (Savoie) ». Le problème est le trou abyssal de trois heures dans la chronologie de cette nuit ! C’est là que les enquêteurs se sont concentrés.

Loading...
Loading...
LIRE COMMENTAIRES