Dernière mise à jour lundi, 04 décembre 2017 - 12:57

Alexia Daval : un gros rebondissement dans l’enquête

Actu
28 novembre 2017 12:13 Di Redaction
3'

La jeune joggeuse Alexia Daval a disparu il y a un mois. Son corps a été retrouvé deux jours plus tards en Haute-Saône. Un mois après sa disparition, il y a un gros rebondissement dans l’enquête. Les parents de la jeune de 29 ans sont désespérés et ils n’excluent pas que l’assassin d’Alexia soit quelqu’un qu’ils connaissent. Pour cette raison, sa famille a dit : « Ils ont intégré cette possibilité. Ils redoutent cette hypothèse mais elle fait partie de leur quotidien », a confirmé leur avocat.

Selon l’avocat du mari d’Alexia Daval, la ou les auteurs qui ont commis ce crime ont laissé de nombreuses traces. Les éléments ont été retrouvés dans un bois aux alentours de Gray-la-Ville, où le corps de la jeune de 29 ans a été retrouvée carbonisé. L’avocat du mari de la joggeuse croie qu’il y a une multitudes d’éléments pour démasquer l’assassin. Comme on peut lire sur le site BFM TV, Me Randall Schwerdorffer  » On a pris connaissance du dossier et effectivement en raison de tous les indices qui ont été prélevés, en raison de tous les actes en cours, on pense toujours qu’il y aura une résolution rapide de cette affaire « .

Alexia Daval : un gros rebondissement 

Me Schwerdorffer confirme :  » Il y en a une multitude. Ce qui est exceptionnel pour une affaire criminelle et ça permet des investigations, des recherches et notamment des recherches techniques et scientifiques, de l’ADN essentiellement « .

 » La zone n’a pas été nettoyée manifestement. (…) L’auteur des faits a laissé, manifestement, une multitude d’éléments sur place, ce qui est assez étonnant et désarmant et ce qui caractérise simplement la précipitation « , détaille l’avocat. Comme on peut lire sur L’Express, maître Randall Schwerdorffer a déclaré :  » Il est évident qu’avec les nombreux indices retrouvés sur place, on va obtenir des preuves scientifiques importantes, comme des traces d’ADN ou des empreintes « .

L’avocat a aussi rappelé que son client est bouleversé pour les rumeurs qui le place comme le potentiel auteur des faits. Dans les colonnes du Parisien, l’avocat a dit :  » Il se demande comment on peut penser une telle chose, c’est très violent. Pour autant, il ne souhaite ni être exposé ni se justifier. Il a fait des déclarations parfaitement loyales et transparentes sur sa vie, il a ouvert sa maison aux enquêteurs, donné ses téléphones, ordinateurs, tablettes… Ces rumeurs sont toxiques. Il n’y a pas eu dispute la veille des faits comme on l’entend : ce dîner familial s’est déroulé sans aucun problème. Désormais, Jonathann Daval attend sereinement des réponses des investigations « .

Loading...
Loading...
LIRE COMMENTAIRES