Dernière mise à jour lundi, 04 décembre 2017 - 12:57

Stéphane Plaza au coeur du débat : un couple fait des graves accusations

Actu
27 novembre 2017 11:59 Di Redaction
3'

L’animateur télé Stéphane Plaza est au coeur du débat encore une fois. Il y a quelques semaines le présentateur a été accusé d’être sexiste. Une candidate de l’émission Chasseurs d’appart, sur M6, a accusé Plaza. Le CSA belge a ouvert une enquête pour  » possible atteinte au respect de l’égalité entre les femmes et les hommes « . La téléspectatrice avait dit : « L’atti­tude de l’anima­teur Stéphane Plaza à l’encontre des femmes actives durant le programme, ainsi que les choix édito­riaux opérés par l’émis­sion pour présen­ter les femmes ». 

Stéphane Plaza au coeur du débat

Stéphane Plaza s’est défendu sur Le Parisien :  « J’as­­­sume tout. Je ne suis pas sexiste. Les femmes sont les plus belles choses du monde. » Cette fois-ci, Stéphane Plaza est au coeur du débat à cause de son émission Recherche appartement ou maison. Le but de cette émission est de trouver un nid aux couples qui participent au jeu télévisé. Ils sont suivis par un agent immobilier qui doit respecter leurs désirs. Parmi les ‘clients’ du jeu, le couple formé par Emilie et Frank avait des exigences précises. Mais ils ont été très critiques et ont fait des graves accusations.

Frank et Emilie cherchaient une maison dans la région de Biar­ritz. Sur le site Télé Star, on peut lire des déclarations du couple qui a participé au programme de Stéphane Plaza. Ils ont confié qu’ils ont participé à l’émission « dans l’es­poir que cela [leur] ouvre des portes, un nouveau carnet d’adresses et surtout des oppor­tu­ni­tés qu’[ils n’au­raient] pas pu avoir par [leurs] propres moyens ». Ils étaient tombés « sur une équipe de M6 très sympa » mais ils n’ont pas été « du tout satis­fait » à cause de l’agent immobilier Vanessa Widhoff.

« C’est effec­ti­ve­ment le gros point noir de notre parti­ci­pa­tion à cette émis­sion, précise Emilie. Elle n’était pas du tout à l’écoute de nos attentes à nous présen­ter des biens qui ne corres­pon­daient pas du tout à nos critères et nous avions l’im­pres­sion qu’elle faisait cette émis­sion pour se faire connaître dans la région ».

Loading...
Loading...
LIRE COMMENTAIRES